Category: Suivre les courses

Première étape de la Solitaire

Corentin est parti de Deauville dimanche à 13h02 pour la première étape de la Solitaire, pour aller à Cowes. Cowes est sur l’île de Wight, une île juste en face de Portsmouth, au sud de l’Angleterre.

Pour y aller, ils font un parcours qui les emmène tout à l’ouest (à gauche sur la carte) de l’Angleterre, un aller et un retour.

parcours 1

Après le départ, les bateaux ont traversé la Manche. Puis le vent a forci et la première nuit en mer et la journée de lundi ont été difficiles. Il y avait une mer formée, beaucoup de vent, de la pluie… Puis le vent est tombé.

Comme le vent vient de l’ouest et que les bateaux vont à l’ouest, on dit qu’ils doivent tirer des bords de près. Parcequ’ils ne peuvent pas avancer face au vent. Plutôt que d’aller tout droit ils font un peu des zig zag, mais c’est le seul moyen pour eux de progresser !

Ce matin, mardi, Corentin est deuxième. Il n’y a plus beaucoup de vent mais il espère qu’il va revenir.

Capture d’écran 2016-06-21 à 09.07.05

L’étape est loin d’être finie. Il faut encore qu’ils aillent jusqu’à Wolf Rock (le rocher du loup) tout à la pointe de l’Angleterre et qu’ils reviennent ensuite jusqu’à Cowes (regarde sur la carte ci-dessus).

Il devrait y avoir du vent aujourd’hui, ce qui va leur permettre d’avancer un peu. Et quand ils auront fait le tour de Wolf Rock, ils pourront même mettre le spi pour aller encore plus vite.

Après le vent va encore tomber, et la fin de l’étape risque d’être très très longue, peut-être jusqu’à jeudi soir. Cela fera 4 nuits et 5 jours en mer.

 

Les courses de Corentin

Cette année Corentin va naviguer sur son Figaro, qui s’appelle Sofinther-Un Maillot pour la Vie.  Il va participer à des courses où tous les marins auront le même bateau, un Figaro, comme lui. Ce bateau fait 10 mètres de long et il a été fabriqué exprès pour les navigateurs qui font de la course comme lui.

Il existe différentes sortes de régates possibles avec les bateaux. Corentin fait plutôt de la course au large. C’est à dire que les skippers partent (assez) loin en mer avec leurs bateaux pour faire des parcours au large : quand ils naviguent, souvent ils ne voient plus la terre.

La course la plus connue avec ces bateaux, c’est la Solitaire Bompard le Figaro. Cela fait plus de 40 ans qu’elle existe. Tous les ans les marins font un parcours en 3 ou 4 étapes entre plusieurs villes de France, d’Espagne ou d’Angleterre. Chaque étape dure entre 3 et 4 jours. Ils naviguent en Solitaire, c’est-à-dire qu’ils sont tous seuls sur leur bateau. Pendant les étapes les bateaux sont très proches et les marins dorment peu… C’est extrêment intense et difficile.

Cette année la Solitaire partira de Deauville. Ensuite les bateaux iront à Cowes, sur l’île de Wight en Angleterre. Puis à Paimpol (en Bretagne nord) et enfin à La Rochelle.

Pour préparer cette course Corentin a préparé son bateau tout l’hiver et il s’est lui aussi préparé. Il est allé à « l’école des marins » à Port la Forêt : là-bas ils ont des cours de météo, des cours de navigation… Il a aussi fait des séances de sport pout être en forme.

Il participe également à d’autres plus petites courses pour s’améliorer tout le temps sur l’eau…

Ce sont les courses comme la Solo Concarneau ou la Solo Maître Coq.

La prochaine ce sera la Le Havre All Mer Cup le 19 mai.