Vendée Globe : l’analyse (réactualisée)

Capture d’écran 2020-11-13 à 09.57.14
6e jour : Tempête Tropical Thêta

Depuis mercredi, en-dehors des avaries, sur le plan stratégique, les différentes options se sont révélées assez équivalentes. LinkedOut était le plus à l’Ouest, mais aussi le plus Nord, et s’est donc fait un peu mangé par la dorsale. Ce qui a permis à Apivia, Hugo Boss et PRB de revenir sur lui avec leur position un peu moins extrême. Et les sudistes s’en sont finalement très bien sortis jusque là. Alex Thomson a créé un petit décalage jeudi midi sur ses plus proches concurrents et a pris l’avantage au classement pour le moment.
Et Jean Le Cam, avec son vieux bateau, fait une très belle trajectoire, ce qui lui permet d’être encore aux avant-postes (c’est probablement celui qui a fait le moins de route depuis le départ).

Capture d’écran 2020-11-13 à 09.57.14Aujourd’hui, c’est un nouveau gros morceau pour les concurrents qui vont devoir contourner par l’Ouest la tempête tropicale dont on parle depuis plusieurs jours. Comme pour le Front Froid de mardi soir, les skippers doivent trouver le bon compromis entre route optimale théorique et préserver le bateau en dégradant plus ou moins la trajectoire.
Pour faire moins de chemin et prendre la bascule de vent dans le bon sens, il faudrait passer au plus près du centre de Thetâ : vent établi à 50 nœuds et rafales à 65. Ce que ne voient pas bien les fichiers Grib et pourrait donc inciter à prendre des risques.
S’ils veulent éviter le vent fort, ils doivent se décaler dans l’Ouest. Capture d’écran 2020-11-13 à 09.57.22Ça rallonge un peu la route, mais c’est plus safe. L’autre solution est de ralentir dès maintenant pour laisser Thêta s’éloigner vers l’Est. Au dernier pointage, certains ont déjà adopté cette stratégie. On peut donc penser qu’Alex Thomson va rester à l’intérieur du virage car c’est un attaquant, que Jean Le Cam va tenter le coup aussi, et qu’un bon nombre de bateaux va venir s’aligner dans le couloir entre Apivia et LinkedOut. Ce qui pourrait creuser un peu les écarts au classement.

A partir de demain soir, ils commenceront à toucher l’Alizé de NE, ils pourront alors se reposer un peu et se concentrer sur le passage du Pot au Noir…

4e jour

Capture d’écran 2020-11-13 à 10.04.09Les concurrents les plus à l’Ouest ont passé le Front Froid cette nuit. Sans doute des petits bobos pour certains et un gros pour

Armel Tripon sur l’Occitane, qui a dû faire demi-tour avant le passage du Front, il va perdre beaucoup de terrain et c’est vraiment dommage. LinkedOut, qui était proche de lui et rapide hier, a logiquement pris les commandes.
Le groupe plus centré, était emmené hier par Jérémie Beyou sur Charal. Mais en fin de journée hier, il a fait marche arrière pendant 1h30… Apivia a aussi fait un peu de bricolage. C’est donc PRB qui en a profité.
Chez les Sudistes, Nicolas Troussel, sur son foiler Corum, a logiquement pris l’avantage quand le vent est rentré. Thomas Ruyant
sur LinkedOut, va toucher les bénéfices de son décalage Ouest dans les heures qui viennent. D’après les routages, il pourrait avoir plus de 100 milles d’avance sur Nicolas Troussel jeudi en milieu de journée.
Mais les conditions dans les 36h qui viennent seront très instables dans un couloir assez étroit entre une dorsale anticyclonique au Nord et la queue du Front Froid qu’ils viennent de passer au Sud. Les partisans de l’Ouest doivent cavaler pour ne pas se faire manger par la dorsale.
Donc on fera les comptes demain.
3e jour
Si tout se passe comme prévu, L’Occitane et Charal devraient se retrouver presque à égalité et en tête du Vendée Globe demain matin. Sans oublier ceux qui ne sont pas trop loin d’eux bien sûr.
Capture d’écran 2020-11-13 à 10.07.24Mais avant il faudra traverser ce Front Froid bien actif : 35 nœuds de vent établis, rafales à 45 nœuds et une mer de 4 à 5 mètres pas bien rangée. Ce sera de nuit et au près, ces quelques heures de navigations seront très désagréables pour les skippers. L’objectif majeur sera bien sûr de passer sans encombre car la route est encore très longue. Donc aujourd’hui, après s’être extirpés de la zone de vent faible au large du Cap Finisterre, sans mordre la zone interdite, ils vont se reposer un peu car la nuit prochaine sera musclée. Mais en mer, encore plus qu’à terre, ça se passe rarement comme prévu !!!
Premiers éléments de réponse au prochain pointage dans 30mn.

 

Author: Corentin-admin

Leave a Comment