Déconfinement actif : NF Habitat de retour sur l’eau !

Première nav 2020

Après les tumultes de ce début d’année, Corentin Douguet a repris la mer à bord de son Figaro aux couleurs de NF Habitat. Les premières navigations ensoleillées avaient une saveur bien particulière. Il a su en profiter tout en gardant en tête l’approche des prochaines échéances.
Rencontre avec un marin déconfiné confiant.

Corentin, comment as tu vécu le confinement ?
Plutôt bien ! En tant que navigateur solitaire on a quelques notions sur le sujet…  Mais c’est surtout parce que j’ai la chance de vivre dans un endroit privilégié et une maison qui remplit le cahier des charges de NF Habitat. Cela m’a rapproché encore plus de la vision de mon partenaire, qui défend en premier lieu un habitat de qualité. Avoir de la lumière, et mieux encore un espace extérieur sont des fondamentaux !

J’ai réussi à garder un rythme ! C’était école à la maison pour tout le monde, à commencer par moi. J’ai suivi des formations à distance et je me suis fait mon propre programme. J’avais déjà bien avancé sur mon objectif d’approfondir la partie stratégie et analyse de performance pendant l’hiver, là j’ai pu aller encore plus loin dans la démarche. On a aussi fait du sport en famille de manière assez intensive, quotidiennement. Même si pédaler sur place et multiplier les pompes ne sont pas mes activités préférées. Finalement j’ai pu me reposer, j’ai pu avoir un rythme régulier de sommeil, sur une longue période, ce qui ne m’est pas arrivé depuis des années.

Cela a bouleversé ta saison ?
Tout a été chamboulé pour tout le monde, on n’a pas été épargnés. La Transat AG2R la Mondiale, que je devais faire avec Sam Goodchild, a été annulée. C’est une belle occasion manquée car les entrainement étaient vraiment riches et sympas…
Mais j’ai aussi la chance d’avoir des partenaires solides, à commencer par NF Habitat qui s’est réengagé en début d’année à mes côtés et qui est resté fidèle à son engagement malgré la situation. Notre objectif majeur pour cette année 2020 était et est toujours la Solitaire du Figaro qui débutera (sauf cas de force majeur) fin aout. D’ici là le programme est en train de se reconstruire, adapté au contexte.

Et ce programme ?
J’ai remis à l’eau il y a déjà quelques jours et ai fait mon premier stage au Pôle Finistère Course au Large à Port la Forêt, avec mes camarades de haut vol : Yann Elies, Armel le Cleac’h, Charles Caudrelier, Alexis Loison…
Cette semaine je continue à naviguer. J’adapte le programme. Avec l’expérience on sait mieux ce qu’il nous faut, ce qui nous manque et où il faut mettre le curseur pour garder la faim en course ! Le Figaro Bénéteau 3 est un bateau extrêmement exigeant, on l’a bien constaté l’an passé, il faut avoir du jus !
Je prévois de participer à une ou deux courses d’avant saison, sous réserve que les événements prévus à huis clos aient bien lieu. Ce seront des galops d’essai pour s’entrainer au mieux et aller chercher les petits détails qui feront la différence tout en gardant de l’énergie pour la Solitaire…

Quels sont tes objectifs sportifs ?
On ne vient pas sur la Solitaire pour la onzième fois pour regarder le paysage. Après deux podiums (en 2007 et 2010), une quatrième place l’an dernier, j’ai clairement un objectif de victoire ! Après, on le sait la Solitaire est une course difficile, le niveau y est monstrueusement élevé et le terrain de jeu réserve toujours plein d’aléas !

Author: Corentin-admin

Leave a Comment