Bateau renfloué et départ de la deuxième étape…

Tour Bretagne Voile 2019

Après une première journée du Tour de Bretagne à la Voile mitigée, NF Habitat prendra le départ de la deuxième manche ce dimanche soir à 18h de Saint-Malo direction Brest. L’étape s’annonce musclée pour les trente-sept concurrents avec un détour par le sud de l’Angleterre.
Hier samedi, la journée a été marquée par le renflouement du Figaro #53.

Entretien avec Corentin Douguet, entre une analyse météo et une micro sieste avant de quitter le ponton.

Racontez nous cette première manche où vous finissez vingt-cinquièmes… Ce n’est pas vraiment ce que vous êtes venus chercher ?
« Non ! Cela avait bien commencé. On prend un bon départ et on passe cinquièmes à la bouée de dégagement. On le reste jusqu’au Cap Fréhel, en creusant même un peu l’écart sur les poursuivants. Cela se passait vraiment bien… Et puis il y a eu une transition. Le vent est tombé et la flotte s’est complètement arrêtée. Ceux qui étaient derrière ont réussi, en nous voyant arrêtés devant, à aller un peu plus vers le large, tandis que nous étions coincés. Ils ont aussi réussi à redémarrer un peu avant nous et voilà. On finit seulement à six minutes du premier mais sur une course au classement au point ça fait mal. On va tout faire pour corriger le tir. Ca va être compliqué d’aller chercher le titre mais il reste plein d’étapes pour faire de belles choses. « 

Vous vous êtes sentis comment sur le bateau ?
« Bien ! A part le coup au Cap Fréhel, on a bien navigué, on a pris un bon départ, on a la vitesse et l’envie… Ca nous fait du bien d’être là plutôt que d’être restés à terre. »

A terre il y a tout de même une bonne nouvelle hier, votre bateau a été sorti de l’eau…
« Oui, on a vu les photos à l’arrivée de l’étape hier. L’équipe était sur place pour accompagner le renflouement qui s’est bien passé. Ça fait plaisir de le voir hors de l’eau parce que l’on ne voulait vraiment pas qu’il reste au fond. Mais ça fait vraiment mal au coeur de le voir dans cet état là. Le séjour sous l’eau a commis des dégâts conséquents. On va aller le voir cette semaine à une étape… Une fois de plus il y a eu spontanément du monde sur place pour aider et c’est vraiment formidable. Merci à eux. »

En attendant, vous reprenez la mer cette après-midi direction Brest, via l’Angleterre. Quelles conditions vous attendent ?
« On part ce soir de Saint Malo avec du petit temps. Le vent devrait rentrer progressivement pour aller jusqu’en Angleterre, à Hans Deep, une marque au large de Plymouth. Dans l’après-midi de lundi, il pourrait monter à trente-cinq noeuds au portant pour revenir vers Brest. Ca va être rapide, humide et engagé ! L’arrivée est prévue lundi soir tard. On a clairement un objectif de ne rien casser. Et c’est aussi une nouvelle semaine qui commence pour nous ! »

Author: Corentin-admin

Leave a Comment