NF Habitat à 28 minutes du podium avant la dernière étape !

Mercredi 19 juin, la Solitaire Urgo Le Figaro 2019, Roscoff. Arrivées étape 3, Roscoff-Roscoff

Corentin Douguet a terminé la troisième étape de la Solitaire URGO le Figaro en sixième position – mais a été reclassé onzième, le jury lui ayant attribué quinze minutes de pénalité pour perte de mouillage léger… Au-delà de ce classement, cette étape, à rebondissements et aux écarts colossaux, a été encore plus dingue que les précédentes, ce que les skippers eux mêmes avaient du mal à imaginer. Avant la quatrième et dernière étape qui partira ce samedi à 16h et qui s’annonce tout aussi folle, NF Habitat est cinquième au classement général !

Echange avec Corentin, fatigué mais lucide et déterminé…

Cette troisième étape Roscoff – Roscoff avec un grand tour de Manche, était juste dingue. Si tu devais ne nous en raconter qu’un événement marquant ?
« L’événement marquant de cette étape a eu lieu l’après-midi du deuxième jour : le passage à Aurigny. C’est typiquement le genre d’endroit où une partie de la flotte peut passer avec la marée et les autres s’arrêter. C’est ce qui a eu lieu avec seulement trois bateaux qui se sont faufilés. Nous, nous sommes restés derrière, bloqués, longtemps. J’ai réussi à m’échapper un peu plus tôt que d’autres mais bien plus tard que le trio de tête. C’était vraiment un moment à la fois étonnant et spectaculaire : les bateaux reculaient sous spi, dans des bouillons de courant. Il y a même eu un échouage. Après ce moment, c’était une nouvelle course qui commençait avec plein d’autres difficultés en faisant abstraction des bateaux qui avaient réussi à s’échapper. » 

Comment fait-on pour rebondir après un passage à niveau comme celui d’Aurigny ?
 » Je crois que j’ai réussi à occulter ce moment. On n’y pouvait rien, ils avaient 70 milles d’avance et on pouvait juste espérer que les passages à niveau suivant se passeraient mieux. Rien que le contournement de Ouessant pouvait refaire la même. Ce sont des paramètres que tu ne maitrises pas, tu arrives dans un timing que tu ne choisis pas, tu fais juste au mieux pour arriver avant les autres. Au final, à Ouessant cela ne s’est pas trop mal passé et on a même réussi à réduire l’écart sur la fin. On n’avait plus que quarante milles de retard quand ils ont passé la ligne. Comme je n’avais pas le classement précis à bord, je ne savais pas ce que cela allait donner au général. Je savais que les trois premiers étaient très loin au général (plus de dix heures de retard). Mes adversaires directs ont pris l’option au Nord de la zone interdite qui barrait la route. Je ne croyais pas que ca allait passer (et effectivement ce n’est pas passé) et je les voyais encore plus mal embarqués que moi. En termes de classement général je voyais bien que j’allais plutôt préserver quelque chose que tout perdre ! « 

Tu as mis l’ancre dans les Casquets et ton mouillage a cassé. Tu prends quinze minutes de pénalité. Explique nous pourquoi.
« Après Aurigny, les plans galère n’étaient pas finis ! La marée s’est réinversée. De nouveau on commençait à reculer et donc j’ai mouillé. Moi je voulais absolument rester dans le sud de la zone interdite pour récupérer le nouveau vent. J’ai mouillé par quarante-cinq mètres de fond à proximité du phare des Casquets. Le courant a commencé à forcir. Au bout d’une heure ou deux, le mouillage a cassé alors qu’il y avait presque six noeuds de courant. Ca tirait fort, ca bougeait beaucoup parce que dans ces coins là, quand le courant monte il y a beaucoup de remous. C’est le dernier endroit où j’irais mouiller en croisière ! C’est la double punition car j’ai reculé, dû me bagarrer encore plus que si j’étais au mouillage, et j’ai eu une pénalité. Car on a une règle en Figaro très stricte sur les mouillages. Quand tu veux relever un mouillage avec autant de fond, ca peut prendre une demie heure d’effort intense. La solution la plus simple, rapide et efficace pour repartir, serait de larguer ton mouillage délibérément. A une époque cela a été fait en Figaro et depuis on établi une règle qui dit que quand tu perds ton mouillage tu prends au minimum quinze minutes de pénalité et plus si le jury estime que c’était délibéré. Le jury a bien compris que Yoann et moi avions cassé notre mouillage sans en retirer aucun bénéfice sportif, bien au contraire, mais il ne pouvait pas faire autrement que nous mettre cette pénalité minimum. J’ai donc refait un mouillage léger plus costaud. En figaro 2 j’utilisais ce type des mouillage avec le même cordage et je n’avais jamais eu de souci mais je n’avais jamais expérimenté dans de telles conditions. Aujourd’hui cela porte à conséquence car je perds cinq places sur l’étape et une sur ma position au général. J’espère qu’au classement final je n’aurai pas quelqu’un devant moi à moins de quinze minutes. »

Tu es cinquième au général avant le départ de la dernière étape. Tu as été ultra régulier. Comment abordes tu ce dernier morceau ? Qu’est ce qui s’annonce ?
« Il faut aborder cette quatrième étape comme les autres parce que, même si c’est la dernière, on a vu que tout pouvait se passer sur cette Solitaire. Pour l’instant ça s’est plutôt bien passé pour moi. Je commence à avoir de meilleures sensations de vitesse sur le bateau. Il faut donc continuer à naviguer de la même façon !
Je suis régulier mais j’ai 2h35 de retard sur Yoann et je suis à 28 minutes du podium. J’ai une heure d’avance sur le huitième, mais une heure cette année ce sont deux ou trois bateaux. En 2010 avant la dernière étape j’étais treizième à une heure du podium et j’ai fini troisième. 
On va vers une étape, sur le papier, assez classique pour la Solitaire, mais qui peut encore largement tout chambouler. Il va probablement y avoir du vent pour aller jusqu’à Start Point – où je vais fêter mon anniversaire dimanche -, et après ça risque partir en cacahuète. A priori on va finir dans du petit temps un peu aléatoire. Impossible donc de marquer qui que ce soit pendant trois ou quatre jours de navigation, cela n’aurait pas de sens. A voir si en fin d’étape il y aura des groupes à protéger mais les écarts sont tels que cela parait peut intéressant… « 

 

Image © Alexis Courcoux

EN BONUS
Pour faire vos calculs, tous les classements, tous les temps, tous les écarts sont ici : https://www.lasolitaire-urgo.com/rankings

Author: Corentin-admin

Leave a Comment