Solitaire Etape 1, 4ème à mi-parcours…

Capture d’écran 2019-06-05 à 19.04.22

ET SI ON DORMAIT…

Corentin Douguet est 4ème ce soir à bord de NF Habitat sur La Solitaire URGO Le Figaro.
Comme ce matin finalement. Un peu mieux que ce matin tout de même car il a réduit sa distance au leader tout au long de la journée.

Après les émois liés à la mobilité des premiers classements, cela nous parait moins spectaculaire pour les terriens que nous sommes, mais ce qui se passe en ce moment sur la solitaire URGO le Figaro est tout aussi dingue que les jours précédents. Certes il n’y a pas eu de grand chambardement, mais c’est ça qui fait aussi la magie de cette course.
Imaginez que depuis ce matin les bateaux se suivent, à vue, à quelques encablures d’écart. Nous le voyons bien sur nos écrans, mais en mer…

En mer, cela n’est possible qu’à la force d’un engagement hors norme… C’est une histoire de micro réglages, de pilote, de voile, de foil aussi. Mais aussi de tâtonnements sur ce bateau encore en phase de découverte. Et surtout d’expérience, pour lire à travers les vibrations de l’eau, les modifications des crêtes de vague, des changements de couleur de la mer où il faut tirer et pousser de quelques centimètres la barre pour mieux placer l’étrave du Figaro.

Cela fait déjà trois nuits qu’ils vivent avec cette intensitée. Qu’ils n’ont pas dormi ou presque. C’est maintenant, qu’il faut prendre des forces pour les deux nuits à venir. C’est maintenant qu’il faut se ressourcer pour attaquer la dernière ligne qui ne sera surement pas droite de cette première étape dantesque. Car après cette remontée presque linéaire vers l’Irlande, il va y avoir le vent manquant, il va y avoir la côte, le Fastnet et les dévents. Il va y avoir encore plus de fatigue et l’énergie de l’arrivée au bout. Et il va y avoir, ou pas, la lucidité des ultimes bons choix.
La nuit va être longue. La journée qui va la suivre aussi. Et la nuit suivante, ce sera la cinquième, s’étirera sans fin…

Author: Corentin-admin

Leave a Comment