Un finish intense

Corentin Douguet (NF Habitat) lors de la 2eme etape de la Solitaire URGO Le Figaro 2018 entre Saint Brieuc et Ria de Muros - Saint Brieuc le 04/09/2018

Après un début de course difficile, Corentin a réussi à remonter une grande partie de la flotte pour être de nouveau dans le top 10 de La Solitaire URGO le Figaro.
En approche de la pointe espagnole, la mer est formée, le vent se renforce et le bateau continue d’aller vite… Il reste 150 milles, et à 12 noeuds de moyenne, c’est tonique ! L’arrivée est prévue dans la nuit.

A la vacation de mi-journée, Corentin expliquait : « Ça monte crescendo et l’état de la mer se dégrade, il va falloir agir. Mon départ, ça pouvait difficilement être pire, amis ensuite, j’ai bien bricolé dans le Four, je suis passé avec le bon paquet au bon endroit, ceux qui sont passés dans le Fromveur pont souffert, ça m’a remis pas trop mal, ce n’est pas brillantissime, mais comme il y a des chances que la fin soit foireuse, je suis à portée de fusil si jamais il y a des opportunités à saisir. On est sur un bord rapprochant, ça aurait été plus simple d’aller au Cap Finisterre sans empannage, mais je crois que ça ne va pas être possible, ça sera peut-être dans le noir ce soir sous les falaises galiciennes, ça va être un peu hardcore, mais on n’a pas 40 000 solutions. Cette nuit, j’ai pu récupérer un peu, là, il y aura de moins en moins de possibilités de dormir, donc il va falloir se mettre des claques pour tenir jusqu’à l’arrivée. A l’instant où je te parle, le pilote barre, il barre pas mal, ça permet de s’alimenter, de tenter une sieste, après, je ne sais pas combien de temps ça durera ».

Image Alexis Courcoux

Author: Corentin-admin

Leave a Comment