29 avril : Passage du Tropique du cancer en mode match race

DSCN1842

En approche du Tropique du cancer, NF Habitat se bagarre toujours en tête du groupe des sudistes.
Joint ce midi pendant le Grand direct de la Transat, Corentin raconte : « Tout va bien à bord. Le seul problème que l’on a c’est que Breizh Cola va un tout petit peu plus vite que nous. Sinon les conditions de navigation sont top, l’ambiance est bonne, on est contents d’être là où on est : c’est un bon dimanche. »


Néanmoins, cette transat n’est pas un long fleuve tranquille : «  Il y a du rythme, on est tout le temps à la bagarre avec d’autres bateaux, à chercher à faire avancer le bateau au mieux. Les conditions sont clémentes mais la bagarre est intense. » Quant à la stratégie adoptée, il ajoute : « On est contents d’être au sud. On est en tête de ce paquet là. On verra comment les petits jeunes à l’ouest vont se dépatouiller de ça. D’après les routages ça peut le faire pour eux, mais leur route n’est pas aussi limpide que la notre. On a bon espoir que ce soit le paquet du sud qui ressorte devant. C’est pour cela que l’on a pris cette route. Mais on n’aura pas d’éléments de réponse avant longtemps. »
Cela étant dit Corentin et Christian ont continué de naviguer plus qu’au coude à coude, à portée de voix, de leur concurrent le plus direct, tout en trouvant la solution pour combler le petit déficit de vitesse qui leur manquait. Christian aurait même trouvé cela sympa de faire un grand match race de 2700 milles jusqu’à l’arrivée… Son instinct de régatier pur n’est jamais très loin ! Finalement, un petit peu de décalage a été récréé, laissant plus de liberté à chacun pour reprendre sa route. Sa longue route jusqu’à Saint Barthélémy où les derniers routages feraient arriver la flotte aux alentours du 11 mai.

Author: Corentin-admin

Leave a Comment