Une première étape « longue, dure et fatigante »

Capture d’écran 2017-06-07 à 08.07.06

Simon Troel est arrivé à 4H31 ce matin en 30ème position de la première étape de la Solitaire URGO le Figaro. Un résultat en deçà des objectifs pour le skipper de NF Habitat qui accuse 4h30 de retard sur le leader mais est arrivé à Gijon avec une monture en bon état. Retour de Simon sur une étape où les conditions ont été extrêmes.

Peux-tu nous résumer ton étape, vue de la mer ?
A la sortie de la Gironde, j’étais dixième. C’est plutôt sympa ! J’ai loupé un petit coup à droite pour aller à BXA et je me suis fait reprendre des places. Puis on a envoyé le spi, j’allais vite. Je suis allé dormir par tranches de cinq minutes car je savais qu’il y aurait peu de moments pour récupérer, mais j’ai été mal inspiré pour les moments où dormir. J’ai reperdu un peu mais j’étais en forme pour bien négocier la dorsale entre Arcachon et Rochebonne.
Ensuite c’est reparti sous spi dans le vent fort. Il fallait avoir un peu de pratique pour mener le bateau et pour le coup, à ce moment là, j’ai plutôt bien navigué et remonté quelques concurrents. Ca allait vite !
Je n’ai probablement pas assez mangé et bu, et lorsque l’on est repartis au près, j’étais vraiment fatigué : ça manquait un peu de carburant pour le bonhomme ! D’autant que les conditions de mer étaient vraiment spectaculaires : cela faisait très longtemps que je n’avais pas eu du vent fort et instable comme cela. Toute la descente a été difficile. En revanche, ce qui est bien en Espagne, c’est que tu n’es jamais déçu à l’arrivée : avec le vent qui faiblit, tu prends systématiquement deux heures de plus quand tu es derrière !

Il y a eu beaucoup de casse sur la flotte, qu’en est-il de ton côté ?
Le vent était fort fort. Sur NF Habitat je n’ai pas cassé grand chose, juste une drisse, et comme je m’en suis vite rendu compte, j’ai pu m’en sortir assez facilement. Il y a deux ou trois petites choses mais rien de fondamental. Et les voiles sont encore en très bon état. Ce qui est une bonne nouvelle pour la suite de la course ! Certes je n’ai pas été brillant ce coup-ci mais il reste trois étapes pour rattraper le coup.

 

Départ de la deuxième étape : samedi à 15H

Author: Corentin-admin

Leave a Comment