Départ de NF Habitat de Pauillac en direct à partir de 14h…

parcours1c

Après une journée chargée hier pour Simon Troel et NF Habitat, entre baptême, prologue et nouvelles données de parcours, c’est – enfin – en ce dimanche le moment de partir pour cette première étape de l’édition 2017 de la Solitaire Urgo le Figaro. Face à ses 42 concurrents Simon prendra le départ de Pauillac à 14h30, cap non plus sur l’occidentale de Sein mais vers Arcachon puis Rochebonne. Un changement de parcours dû à un violent coup de vent attendu sur la pointe de Bretagne en début de semaine prochaine. Cela n’empêchera en rien les coureurs de rallier ensuite le port de Gijon en Espagne où les marins sont attendus dès mardi en début de nuit.

Vous pourrez suivre en direct les premiers bords de Simon sur le site lasolitaire-urgo.com de 14h à 15h ou sur France 3 région de 15h à 16h.

Pour la suite du parcours, Corentin Douguet, qui accompagne le projet, nous apporte un régard éclairé sur le déroulement de l’étape d’une point de vue météorolgique et technique ! 

Peux tu nous raconter ce qui est prévu en mer pour les deux jours à venir ?
Le Départ sera donné dans du vent très faible qui va progressivement s’établir au nord ouest en milieu d’après-midi. Les bateaux pourront alors tirer des bords de près vers la sortie du fleuve, bien aidés par le courant. Ils devraient être à la Pointe de Grave vers 21 h et passer la dernière marque du parcours côtier (BXA), vers minuit. De là les concurrents enverront le spi pour descendre vers Arcachon dans un vent de Nord-ouest médium. Lundi midi, ils enrouleront une bouée devant les passes d’Arcachon dans un vent d’ouest faible avant de remonter vers le plateau de Rochebonneavec un vent qui s’orientera au sud-ouest en forcissant à l’approche de la dépression qui a amené cette modification de parcours. Dans la nuit de lundi à mardi, il y aura tout de même des vents de 30 à 35 nœuds et des vagues de 4 à 5 mètres. Vers minuit ils devraient contourner la bouée Rochebonne Sud-Est au moment où le front passera (ce qui signifie que le vent va repasser au nord-ouest). Les bateaux feront ensuite route directe vers Gijon. A l’approche de Gijon, mardi soir, le vent faiblira pour devenir presque nul. Les écarts en distance pourraient du coup coûter cher en temps…

Ca, c’est la théorie. Plus concrètement, quel est ton regard sur cette étape ?
Sur cette étape il y aura peu de moments pour dormir… Avant mardi midi ! La première nuit parce que ce sera du spi dans du vent très faible, que les bateaux sont proches et qu’il est souvent diffiicle de trouver le sommeil avec l’excitation du départ. Et la deuxième nuit parce qu’il y aura du vent fort et des transitions à gérer. Mais comme l’étape est courte, que c’est la première et que les organismes n’ont pas encore été sollicités, cela devrait bien se passer !
Sinon, cela reste une belle étape de Figaro. Même s’il y a peu de jeu stratégique, il y aura beaucoup de travail, des conditions très variées et de nombreuses transitions… qui donneront clairement l’avantage à ceux qui maitrisent parfaitement le support.

Un petit mot sur Simon ?
Simon est à la fois très motivé et très impliqué. Il a un bon bateau, il sait être rapide, et n’a pas peur des conditions musclées. Il a donc de quoi faire une belle première étape pour bien lancer sa Solitaire.

 

Suivre le départ en direct :
– sur lasolitaire-urgo.com
– sur Facebook live @lasolitairedufigaro et #TeamNFHabitat pour d’autres informations
– sur Twitter @LaSolitaire2017 – hashtag : #LaSolitaireURGO

Suivre la trajectoire de Simon au fil des heures :
– la cartographie minute par minute : lasolitaire-urgo.com/cartographie
– la vidéo du jour : facebook/SimonTroel #TeamNFHabitat
– Twitter @TeamEspritlarge

Author: Corentin-admin

Leave a Comment