Pour ne rien rater des actus de Esprit Large, inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé des événements à venir !

Vendée Globe : l’analyse (réactualisée)

6e jour : Tempête Tropical Thêta

Depuis mercredi, en-dehors des avaries, sur le plan stratégique, les différentes options se sont révélées assez équivalentes. LinkedOut était le plus à l’Ouest, mais aussi le plus Nord, et s’est donc fait un peu mangé par la dorsale. Ce qui a permis à Apivia, Hugo Boss et PRB de revenir sur lui avec leur position un peu moins extrême. Et les sudistes s’en sont finalement très bien sortis jusque là. Alex Thomson a créé un petit décalage jeudi midi sur ses plus proches concurrents et a pris l’avantage au classement pour le moment.
Et Jean Le Cam, avec son vieux bateau, fait une très belle trajectoire, ce qui lui permet d’être encore aux avant-postes (c’est probablement celui qui a fait le moins de route depuis le départ).

Capture d’écran 2020-11-13 à 09.57.14Aujourd’hui, c’est un nouveau gros morceau pour les concurrents qui vont devoir contourner par l’Ouest la tempête tropicale dont on parle depuis plusieurs jours. Comme pour le Front Froid de mardi soir, les skippers doivent trouver le bon compromis entre route optimale théorique et préserver le bateau en dégradant plus ou moins la trajectoire.
Pour faire moins de chemin et prendre la bascule de vent dans le bon sens, il faudrait passer au plus près du centre de Thetâ : vent établi à 50 nœuds et rafales à 65. Ce que ne voient pas bien les fichiers Grib et pourrait donc inciter à prendre des risques.
S’ils veulent éviter le vent fort, ils doivent se décaler dans l’Ouest. Capture d’écran 2020-11-13 à 09.57.22Ça rallonge un peu la route, mais c’est plus safe. L’autre solution est de ralentir dès maintenant pour laisser Thêta s’éloigner vers l’Est. Au dernier pointage, certains ont déjà adopté cette stratégie. On peut donc penser qu’Alex Thomson va rester à l’intérieur du virage car c’est un attaquant, que Jean Le Cam va tenter le coup aussi, et qu’un bon nombre de bateaux va venir s’aligner dans le couloir entre Apivia et LinkedOut. Ce qui pourrait creuser un peu les écarts au classement.

A partir de demain soir, ils commenceront à toucher l’Alizé de NE, ils pourront alors se reposer un peu et se concentrer sur le passage du Pot au Noir…

En savoir +

Fin de saison !

Ronan Treussart, qui était mon préparateur cette saison, devait participer à la Le Havre All Mer Cup à bord de NF Habitat la semaine prochaine. Mais malheureusement elle n’aura pas lieu faute de concurrents.
Alors on va essayer d’oublier les courses annulées pour cause de Covid, et une solitaire qui s’est terminée trop tôt à cause d’une vertèbre cassée, pour se souvenir de nombreux moments passés en tête de la flotte cette année, que ce soit sur la Solo Maitre Coq, la

Solo Guy Cotten ou La Solitaire du Figaro. Après ma 4e place l’an dernier, et une préparation différente cette année, j’avais le sentiment qu’il y avait la place pour faire une grosse perf. C’est dommage, mais la vie continue.
Je ne sais pas encore exactement quel sera mon programme en 2021, mais ce que je sais déjà c’est que je serai au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en 2022, et ça fait plaisir. Il reste quelques étapes intermédiaires mais on est au boulot…

3ème étape : analyse de la dernière ligne droite par Corentin !

Depuis la terre Corentin observe ses camarades de jeu en mer sur la troisième étape de la Solitaire du Figaro :
« Environ 24h pour aller de l’Ile de Batz à l’occidentale de Sein. Soit 2.9nds de moyenne. Entre les algues, le brouillard et un vent aux abonnés absents, ça n’a pas dû être une partie de plaisir. Et il est probable que cette 3e nuit et la journée d’aujourd’hui n’ont pas permis aux skippers de faire la moindre sieste. Et comme souvent dans ce genre de conditions, ça a distribué.
Il y en a qui ont tenté de jolis coups, comme Robin Follin qui est le seul a être passé au Nord de Ouessant et est venu se replacer dans le paquet de tête et va disputer la victoire d’étape en bizuth à un étonnant Kevin Bloch. D’autres ont réussi à transpercer la flotte comme Yann Eliès et Alan Roberts.
Et certains qui étaient au fond du car depuis un bon moment, comme Eric PERON, ont réussi à revenir aux avant-postes. Il était 31e à 16 milles du leader hier à 18h et il va passer dans le Top 15 à environ 3 milles du leader à l’occidentale de Sein. Armel Le Cléac’h, qui a réussi à lui prendre la roue, a peut-être sauvé sa Solitaire sur ce coup là.
Quand à Sam Goodchild et Xavier Macaire, ils sont toujours aussi impressionnants de régularité malgré les conditions très aléatoires.
Si on avait les temps de passage à l’occidentale de Sein, le Top 5 du classement général serait toujours le même mais probablement dans un ordre différent et avec des écarts infimes.
D’après les routages, ils devraient arriver à St Nazaire demain en fin de matinée. Les fichiers prévoient 10 à 14 nds de N à NNE.
Mais à bord, ils ont des fichiers qui datent de samedi matin. En Figaro, pas de connexion internet, donc pas de fichiers.
Il leur faut malgré tout trouver la bonne trajectoire, à l’intérieur ou à l’extérieur de Belle Ile ? Et comme toujours aller vite, notamment en changeant de voiles dans le bon timing, entre le spi, le gennaker et peut-être même le génois de temps en temps. Et avec la fatigue accumulée, ça va pas être simple du tout.
Puis comme toujours, ce seront les conditions sur l’arrivée (vent et courant), qui transformeront les distances entre les bateaux en temps… »

Vertèbre cassée sur la Solitaire du Figaro…

Le bateau NF Habitat a terminé la deuxième étape de la Solitaire du Figaro, en quatorzième position à 1 heure et 04 minutes du vainqueur. Un résultat tout à fait louable, alors que son skipper, Corentin Douguet, souffrait terriblement de son dos depuis le début de la course. C’est à l’arrivée à Dunkerque que des examens médicaux ont révélé une fracture au niveau d’une vertèbre (de l’apophyse transverse de la lombaire). Corentin a fait les deux premières étapes avec cette fracture mais la douleur croissante n’est à ce jour plus gérable et les médicaments autorisés dans le cadre de la compétition auraient généré des somnolences avec des risques de perte de vigilance en mer. 

Corentin ne prendra donc pas le départ de la troisième étape de cette Solitaire du Figaro 2020. 

Terriblement déçu, le skipper explique cette décision difficile mais nécessaire : « En mer le fait même d’être assis sollicite la sangle abdominale qui tire sur le bout de la vertèbre cassée. Sans même tirer sur un bout – et il faut le faire quand même – la douleur est là. Il faudrait que je prenne (encore) des médicaments puissants qui provoquent de la somnolence, ce qui nuit à la performance mais surtout peut engendrer des situations à risque. Les seuls médicaments qui me permettraient de supporter la douleur sans m’endormir sont des substances dopantes…et comme ce n’est pas le sujet, je ne vois pas d’alternative raisonnable. Evidemment ça ne me fait pas plaisir, je n’étais pas venu pour ça. »

Antoine Desbarrières, Président de CERQUAL Qualitel Certification et porteur de la marque NF Habitat, conclut : « Nous partageons la décision de Corentin qui est d’arrêter car la sécurité prime avant tout. Corentin a fait tout ce qu’il pouvait pour continuer, mais là, c’est devenu impossible. C’est aussi cela être un grand sportif, savoir prendre des décisions difficiles. Nous le soutenons dans cette épreuve et tenons à le féliciter car il est admirable qu’il ait réussi à courir ces deux premières étapes dans cet état avec un aussi beau classement. »

Photo ©Alexis Courcoux

Etape 2 – News en live

Mardi 8 septembre, 18h30
NF Habitat a terminé 14ème de la deuxième étape de La Solitaire du Figaro, 1h04 après le premier… 

Les mots de Corentin à l’arrivée : « 14ème ce n’est pas magique… Ma douleur au dos s’est re-reveillée assez vite au début de la course, ca n’a pas aidé ! Mais bon, comme même les années où j’ai été bon j’ai souvent raté ma deuxième étape, je me dis que je peux encore jouer de belles choses, d’autant que les écarts aux leaders sont raisonnables ! »
Mardi 8 septembre, 10h30
Belle remontée de NF Habitat cette nuit sur La Solitaire du Figaro. On pointe à la 14ème place ce matin…
Il reste encore 60 milles à parcourir jusqu’à Dunkerque. Et pas des moindres : entre les zones interdites, bancs de sable, succession des empannages et petits camarades à doubler, le tout sur fond de fatigue, ca va faire une grosse journée !! Arrivée prévue ce soir vers 18/19h.
Capture d’écran 2020-09-08 à 10.19.11
Lundi 7 septembre, 11h
Après une première journée au près sur cette 2ème étape de La Solitaire du Figaro, la flotte a contourné Eddystone et continue ce lundi matin de tirer des bords au portant le long des côtes anglaises… dans du vent faible. NF Habitat pointe à la 17ème position à 4 milles du leader. C’est beaucoup et c’est peu car les options du jour vont être légion…